BLOG

Afin de performer lors d’un triathlon, particulièrement un triathlon longue distance, il est important de bien s’alimenter et de bien s’hydrater. Les produits que l’on consomme, la quantité et le moment de consommation peuvent affecter votre performance. 
Une stratégie de nutrition et d’hydratation ne se décide pas le jour même de la compétition. Ça se planifie sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il est important de s'y prendre à l'avance car une stratégie de nutrition est très personnelle. Certaines personnes ont de la difficulté à digérer certains aliments tandis que d’autres ont un estomac en béton! Il est également crucial de tester votre stratégie de nutrition à différentes intensités de course, puisque lors d’un effort ardu, la majorité du sang est dirigée vers vos muscles et non vers votre estomac, ce qui rend la digestion plus difficile.
Les glucides :
Lors d’un effort comme un triathlon, votre corps oxyde des glucides, du gras ainsi qu’une quantité non-négligeable de protéines. Les protéines, et surtout les lipides, sont difficiles à digérer lors d’un effort intense, c’est pourquoi les glucides constituent la source d’énergie à prioriser. Ces glucides peuvent être consommés sous forme de barres (comme les barres énergie Kronobar), sous forme de gels (comme les gels Rekarb) ou sous forme liquide.
Il est recommandé de varier le type de produits ingérés durant l’effort, donc d’apporter des gels, des barres et des calories sous forme liquide, puisqu’à certains moments de votre triathlon il est possible que vous ayez de la difficulté à digérer un produit en particulier, il est donc important d’avoir plusieurs options.
Par exemple, au début de la portion vélo d’un Ironman, je préfère les gels et les calories sous forme liquide puisque mon estomac est un peu sensible après la portion natation.
crédit : Jérôme Bergeron
Au milieu de la portion vélo, je mange plutôt des barres et vers la fin du vélo, lorsque j'ai un peu plus de difficulté à consommer des calories, j'opte pour des gels plutôt que des barres.
En général, il est recommandé de consommer entre 60 et 90 grammes de glucides par heure lors d’un effort intense et prolongé comme un triathlon, ce qui correspond à environ 200-300 calories. Étant donné qu’il est difficile de digérer plus de 90 grammes de glucides par heure, il est important d'amorcer la journée avec des réserves de glycogène (les glucides dans vos muscles) bien remplies et de commencer à absorder des calories dès que possible, soit dès le début du vélo.
crédit : Jérôme Bergeron
Il est plus difficile de consommer des calories en course à pied qu’en vélo, donc il est d’autant plus important de manger suffisamment en vélo afin de ne pas entamer la course à pied avec un  déficit calorique considérable. Il est également plus facile de consommer des calories sous forme de gels ou sous forme liquide.
crédit : Jérôme Bergeron
Bref, pour bien performer lors d’un triathlon, il est important d’avoir une bonne stratégie de nutrition, d’avoir un plan A, B et C et de savoir s’adapter durant la compétition. Il est également important de tester sa stratégie de nutrition à plusieurs reprises à l’entraînement.
Antoine Jolicoeur Desroches
Triathlète et coach
BSc en science de la nutrition et des aliments