BLOG


Bon... ma saison sur piste est terminée depuis plusieurs semaines mais à cause d’un problème au tendon d’Achille, présent depuis la mi-mars 2018 suite à une intervention chirurgicale, j'ai dû passer au travers d'un long mois sans séance de course à pied.

On m'avait vissé trois vis de six 6mm de long directement dans le palais, pour sortir mes deux canines d’adulte qui sont incluses dans l’os du palais, depuis ma conception. L’intervention, faite à froid, fut la plus douloureuse que j’ai eu à vivre depuis les 27 mois que durent ces interventions pour corriger la situation. Trois jours de repos complet me furent nécessaires pour m’en remettre et retourner à l’entraînement.

Après ces trois jours de repos, je me réjouis de me retrouver à nouveau au centre Claude Robillard!

Durant cet entraînement habituel sur piste, soudain une intense et surprenante douleur se manifeste au tendon d’Achille. Après plusieurs tentatives de reprise de course, je constate que c’est impossible de le faire et que cela est sûrement dû aux trois vis implantées dans ma bouche. Nouvel arrêt durant six semaines de course à pied! Je remplace ces entrainements par du vélo stationnaire, des escaliers roulant en marchant et de la musculation. Évidemment cela n’est pas aussi efficace que la course mais tout de même, je nourris et conserve ma motivation et le moral dans l’épreuve. Mon objectif est la course du 800 mètres au Master de 2020. Donc, il me faut garder un niveau de forme constant pour améliorer et soutenir mon endurance. Tout cela m’a permis de garder un moral et une forte motivation pour reprendre la course quelques semaines plus tard. Au bout de deux semaines de ce retour à la course, j’ai regagné le niveau de forme espéré pour courir. Un taping spécifique pour le tendon d’Achille, combiné aux traitements d’ostéopathie et de chiro durant plusieurs mois, m’ont permis de terminer la saison en dépit des douleurs de plus en plus intenses lors des dernières courses.

Depuis le 23 juillet je suis en mode de récupération et de maintien. Utilisé l’elliptique et la salle de gym pour me détendre simplement.

Avec mon nouveau plan du 20 août dernier, je reprends activement l’entraînement! Youppi!

Le tendon d’Achille est toujours un peu souffrant. Mais pour nourrir mon moral, ma motivation et ma passion il est essentiel de reprendre une certaine forme d’entraînement pour avancer vers la reprise de la course de manière optimale. Pour garder, maintenir et nourrir mon moral j’ai varié mes activités tout au cours de ces périodes de blessures. Un peu tannée de la routine des escaliers mobiles à la gym, j’ai ressortis mon TRX pour faire des petits entraînements en circuit.

"Le secret pour perdurer et garder sa motivation : varier les exercices tout en étant attentif à ses limites dues aux blessures."

Le 31 août dernier, l’ostéopathe, lors de ma troisième visite, a libéré les derniers blocages restant des séquelles de l’intervention chirurgicale de mars dernier. Nouvelle positive, la semaine dernière j’ai pu courir trois fois entre 15 à 20 minutes à un rythme léger et ce, à 95% d’être parfaite coté sensation et douleur. WOW!

Notre corps est un être ultra complexe et beaucoup plus sensible que nous le pensons. Je suis tellement contente de la belle progression de la dernière semaine et ce, suite à mes trois derniers rendez-vous en ostéopathie.

Avec beaucoup d’espoir de vous raconter au prochain blog mon retour pour de bon à la vraie course et aux types d’entraînements que je ferai cet automne pour de plus en plus me rapprocher de ma performance gagnante aux Master de 2020 pour le 800 mètres.

Si je peux nourrir ma motivation et ma passion malgré les difficultés, vous le pouvez aussi!

On se donne rendez-vous au prochain blog et bon entraînement entre temps.
Santé!

Rose Marie Jarry
Athlète, Chef pâtissière et
Fondatrice de KRONOBAR
"Je relève mon Défi 2020"